« NEUF » ou la rencontre de Beethoven et de l’accordéon

Création en janvier 2020, lors de la Folle Journée de Nantes

accordéon et quintette à cordes
avec le Quatuor Hermès et Édouard Macarez (contrebasse)

« En 2020, nous fêterons le 250e anniversaire d’un compositeur de légende : Ludwig van Beethoven. Né en 1770, il meurt à Vienne en 1827, deux ans tout juste avant l’invention dans cette même ville de l’accordéon par un facteur de piano : Cyrill Demian. Deux petites années ont donc empêché une rencontre… Près de deux siècles plus tard, nous nous sommes laissés tenter par un rêve, celui d’imaginer donner enfin corps à ce rendez-vous manqué… »

 


Neuf symphonies, neuf chefs-d’oeuvre et bien plus encore… Comment, en 2020, un accordéoniste peut-il rendre hommage à l’oeuvre considérable laissée par cet immense compositeur ?

Neuf car, au-delà de l’hommage, c’est bien d’avenir et de nouveauté qu’il s’agit… Évoquer un génie de la création musicale par de nouvelles créations voilà le défi et le leitmotiv de ce projet.

Neuf compositions d’aujourd’hui, signées de compositeurs venus d’esthétiques très diverses ayant accepté de relever ce défi et d’écrire chacun une pièce inspirée d’un élément caractéristique de l’oeuvre de Beethoven.

Neuf comme cet instrument encore bien jeune dans l’univers classique, l’accordéon, enveloppé par les magnifiques cordes du Quatuor Hermès et du contrebassiste Édouard Macarez : un sextuor qui devient la page blanche de chaque compositeur, le vecteur de communication entre la musique d’hier et celle d’aujourd’hui.

Neuf lettres, B-E-E-T-H-O-V-E-N, A-C-C-O-R-D-É-O-N, toujours neuf lettres mais deux univers jusque là si distants… Un projet, pour neuf lettres, pour neuf créations, pour que le neuf inonde l’année 2020 et l’avenir de l’accordéon !

« Ne te contente pas de pratiquer ton art, mais fraie-toi un chemin dans ses secrets, il le mérite bien. Car seuls l’art et le savoir peuvent élever l’homme jusqu’au Divin. » 

Ludwig van Beethoven


Découvrir le clip du projet NEUF…


Corentin Apparailly
Depuis les Ombres
d’après la Sonate « Au Clair de Lune »

Stéphane Delplace
L’Odieuse Fugue
d’après la Symphonie nº 9

Domi Emorine
Tempête au Balajo
d’après la Sonate « La Tempête »

Thomas Enhco
The Bee’s Haven
d’après la Sonate opus 111

Cyrille Lehn
Tarentelle à Kreutzer
d’après la Sonate « À Kreutzer »

Patrice d’Ollone
Réconciliation
d’après la Symphonie nº 6

Thibault Perrine
In Memoriam
d’après la Symphonie nº 7

Fabien Waksman
Carcere Oscura
d’après la Symphonie nº 5

Jean-François Zygel
Il est là
d’après plusieurs grands thèmes

Les NEUF compositeurs et leurs NEUF créations