Souvenirs de bal (concerto pour accordéon et orchestre)

Un souvenir ancien, presque effacé. Les bribes d’une mélodie oubliée.

C’était au bal, il y a longtemps. Il y avait un accordéon.

Souvenir et mélodie sont intimement liés ; la mémoire ne peut plus les dissocier…

Quelques notes, et surgissent des réminiscences. Une image du passé, et résonnent les fragments d’un chant, toujours incomplet, toujours différent.

Selon la tournure que prend la mélodie, le souvenir se modifie : jamais précis, sans cesse changeant.

Il n’y a qu’en rêve que tout me revient clairement, comme si c’était hier : la chanson est enfin complète.

Mais au réveil, impossible de m’en rappeler…


Souvenirs de bal est un concerto pour accordéon et orchestre, d’une durée de 20 à 25 minutes. Cette pièce est construite autour d’un thème unique, emprunté au répertoire populaire ; ce thème irrigue toute l’œuvre mais n’est cité de façon complète et clairement reconnaissable qu’au moment du « rêve », dans une sorte de point culminant de douceur et de flou expressif.