EN SOLISTE AVEC ORCHESTRE

Si le « piano à bretelles » est aujourd’hui régulièrement présent au sein de formations de musique de chambre, le répertoire pour accordéon et orchestre symphonique se révèle encore bien mince. À ce jour, aucun compositeur n’a en tout cas pensé une véritable pièce concertante pour accordéon soliste et orchestre trouvant son fondement dans le répertoire originel de cet instrument.


Enrichir le répertoire pour accordéon

Fort de ce constat, Félicien Brut a d’abord passé commande au compositeur Thibault Perrine d’une pièce susceptible de de surprendre le public amateur de musique classique et d’attirer les amoureux de musique populaire dans des concerts symphoniques. En juillet 2018, à l’occasion du Festival Un Violon sur le Sable à Royan, Félicien crée son Caprice d’accordéoniste, une Fantaisie pour accordéon et orchestre symphonique inspirée de thèmes très célèbres du répertoire musette.

Thibault Perrine se lance ensuite dans l’écriture d’une pièce au caractère bien différent : Souvenirs de bal. Construite autour d’un thème unique, emprunté au répertoire populaire évidemment, elle fait dialoguer l’accordéon et l’orchestre sans jamais citer distinctement et de façon complète ce « tube » de la chanson ! Félicien réalise la création de cette pièce en avril 2019 aux côtés de l’Orchestre de Cannes, sous la direction de son jeune et talentueux directeur musical Benjamin Lévy. Le programme de ce concert comprend également, en première partie, le Caprice d’accordéoniste de Thibault Perrine, les Trois Tangos Symphoniques d’Astor Piazzolla ainsi que deux œuvres de Richard Galliano pour accordéon et orchestre à cordes : la Petite Suite française et Tango pour Claude.


L’accordéon et l’orchestre, un projet majeur des prochains mois…

Voilà donc plusieurs années que Félicien s’intéresse au développement du répertoire pour accordéon et orchestre. Dans les mois prochains, un projet d’envergure verra le jour, tant sur scène qu’au disque ! Un concerto pour accordéon et orchestre symphonique, d’autres œuvres de formes plus courtes sont en ce moment-même en train de naître sous les doigts de plusieurs compositeurs d’aujourd’hui… mais il faut patienter encore quelques semaines pour en savoir plus !

En attendant, dès l’été 2021, Félicien se produira de nouveau en concerto, d’abord lors du festival Les Musicales de Cambrai, ensuite avec l’Orchestre de Cannes-Provence-Alpes-Côte d’Azur. Au programme, Piazzolla dont nous fêtons le centenaire : son concerto pour bandonéon mais aussi son double-concerto pour bandonéon et guitare aux côtés du merveilleux guitariste Thibaut Garcia.

Répertoire :

Œuvres pour accordéon et orchestre symphonique

Concerto pour accordéon et orchestre symphonique
de Fabien Waksman
(1980 –     )
Concerto en trois mouvements
durée : environ 20 min
commande de Félicien Brut – création en octobre 2021


Caprice d’accordéoniste
de Thibault Perrine (1979 –     )

Fantaisie pour accordéon et orchestre symphonique
durée : 7 min
commande de Félicien Brut – création en juillet 2018 – Festival un Violon sur le Sable (Royan)


Triptyque pour accordéon et orchestre symphonique
de Artem Nyzhnyk (1980 –     )

Ouverture – Romance – Scherzo
durée : environ 15 min
commande de Félicien Brut – création en juillet 2021


Souvenirs de Bal
de Thibault Perrine (1979 –     )

pour accordéon et orchestre symphonique
durée : 9 min 30
commande de Félicien Brut – création en avril 2019 avec l’Orchestre de Cannes-Provence-Côte d’Azur, sous la direction de Benjamin Lévy


Flambée Montalbanaise
de Gus Viseur (1915 – 1974)

arrangement pour accordéon et orchestre symphonique de Lucas Henri
durée : 3 min


Œuvres pour accordéon et orchestre à cordes

La Petite Suite française
de Richard Galliano
(1950 –     )
Prélude – Aubade – Espiègle – Interlude – Waltz
pour accordéon et orchestre à cordes
durée : 12 min


Concerto pour bandonéon – Aconcagua
de Astor Piazzolla
(1921 – 1992)
Concerto en trois mouvements
durée : 20 min
pour accordéon, orchestre à cordes,  piano,  harpe et 2 percussions


Trois Tangos Symphoniques
de Astor Piazzolla
(1921 – 1992)
Suite en trois mouvements
durée : 18 min
pour accordéon, orchestre à cordes,  piano,  harpe et 2 percussions


Double concerto pour bandonéon et guitare
de Astor Piazzolla
(1921 – 1992)
Introduction – Milonga – Tango
durée : 16 min
pour accordéon, guitare et orchestre à cordes


Tango pour Claude
de Richard Galliano
(1950 –     )
pour accordéon et orchestre à cordes
durée : 4 min


Flambée Montalbanaise
de Gus Viseur (1915 – 1974)

arrangement pour accordéon et orchestre à cordes de Thibault Perrine
durée : 3 min