QUINTETO TANGO NUEVO
« LA REVOLUCIÓN »

Hommage à Astor Piazzolla

Félicien Brut, accordéon
Jordan Victoria, violon
Thomas Enhco, piano
Thibaut Garcia, guitare
Édouard Macarez, contrebasse

« Pour moi, le tango a toujours été destiné aux oreilles plutôt qu’aux pieds. »

Astor Piazzolla

 


L’année 2021 marque le centenaire de la naissance d’un compositeur à la fois inclassable et très identifié, symbole de son Argentine natale mais aussi de l’école de composition française du XXe siècle, auteur d’une musique nourrie de transgressions et d’alliages improbables : Astor Piazzolla.

Astor Piazzolla est né à Mar del Plata, en 1921. Il découvre très jeune le bandonéon et en devient rapidement un des plus grands virtuoses. S’il se fait vite connaître en faisant danser ses compatriotes argentins dans les innombrables milongas de Buenos Aires, son immense talent ne peut se contenter bien longtemps de ce destin de « musicien de bal ». Bien que rencontrant un très grand succès en Argentine, il choisit de prendre un avion pour Paris et de s’inscrire en cours de composition avec la plus grande enseignante de l’époque : Nadia Boulanger. Elle va à la fois le former à l’écriture classique mais aussi le convaincre de ne rien renier de son instrument et de sa culture populaire. Elle lui conseille d’écrire de la musique nouvelle pour le bandonéon, de mettre son savoir de compositeur de musique savante au service du renouveau de ce répertoire profondément populaire qu’est le Tango : le Nuevo Tango voit le jour. Piazzolla va réinventer ce répertoire et devenir un des compositeurs du XXe siècle les plus joués à travers le monde.

Si Astor bouleverse le cours de l’histoire du bandonéon, il va dans le même temps profondément influencer l’avenir de son « cousin » si populaire et présent en France : l’accordéon. Celui qu’on surnomme le piano à bretelles n’est pas le roi des milongas mais du bal musette dans l’hexagone. Célèbre et populaire il l’est, mais il paraît encore inconcevable de lui faire une place dans l’univers de la musique classique : Piazzolla va tout changer. Son travail et son œuvre vont influencer les nouvelles générations d’accordéonistes et rebattre les cartes du devenir de l’accordéon.


Conscient de cette histoire et de cet héritage immense, Félicien Brut ne pouvait laisser passer cette année anniversaire sans rendre hommage au grand Piazzolla. Il a donc initié la constitution d’un quintette, une des formations de prédilection d’Astor, en réunissant autour de lui quatre amis et musiciens merveilleux de sa génération que sont Thomas Enhco, Thibaut Garcia, Édouard Macarez et Jordan Victoria. Ils proposent ensemble un programme qui fait bien entendu la part belle aux compositions pour quintette de Piazzolla, des Quatre Saisons du Port de Buenos Aires à Escualo, en passant par la Suite de l’Ange. Mais, pour rendre hommage à un musicien qui a tant écrit, ces cinq amis ont aussi souhaité donner une place à la création dans leur programme. Thomas Enhco, qui au-delà d’être un musicien d’exception et aussi un compositeur de talent, a accepté d’écrire spécialement pour cette formation bien peu commune dans l’univers classique. La création de sa pièce Vol de Nuit pour quintette aura lieu le 21 juillet 2021, à l’Opéra Berlioz de Montpellier, dans le cadre du Festival Radio France Montpellier Occitanie.